JMS 2021 : Mettre fin aux inégalités. Mettre fin au sida. Mettre fin aux pandémies.

La Journée mondiale de lutte contre le sida est organisée chaque année le 1er décembre afin de sensibiliser à l’importance d’apporter un soutien aux personnes vivant avec le VIH/sida et de rendre hommage à ceux et celles qui ont perdu la vie à cause de celui-ci.
Cette année, ONUSIDA a mis l’accent sur l’éradication urgente des inégalités qui alimentent l’épidémie de sida et d’autres pandémies à travers le mode. Sans actions audacieuses contre les inégalités, le monde risque de manquer les cibles pour : mettre fin au sida d’ici 2030, voir un enlisement de la pandémie de COVID-19, subir une crise sociale et économique hors de contrôle.
En RDC, la ville de MATADI dans le Kongo central a eu l’honneur d’être choisit comme ville pilote, pour l’organisation de la Journée Mondale du Sida (JMS 2021), avec pour thème : « Mettre fin aux inégalités. Mettre fin au sida. Mettre fin aux pandémies »
Plusieurs autorités de marque, Il s’agit entre autres : du Conseiller du Chef de l’Etat en charge de la Santé et du bienêtre, S.E Mme la Ministre National de la Santé publique, hygiène, et prévoyance, les Généraux de l’Armée et de la police Nationale Congolaise, les Honorables Députés Provinciaux, les Programmes, les Organisations de la Société Civile ainsi que les PTF ont fait le déplacement de Kinshasa vers la ville portuaire de Matadi.

C’était dans le luxueux Hôtel LEDYA situé dans la Commune de Kinkanda, ou le Gouverneur de Province, et Président du Conseil Provincial Multisectoriel de Lutte contre le Sida, Son Excellence Mr Justin LUEMBA MAKOSO a organisé la cérémonie du lancement officiel national de la 33ieme édition de la MS, édition présidée par Son Excellence Madame la Vice-Ministre National de la Santé Publique, Hygiène et Prévoyance.

Deux temps forts on caractérisé cette journée, notamment (1) La cérémonie officielle à laquelle plusieurs autorités venues de Kinshasa et des provinces avoisinantes ont pris part, à la cérémonie ponctuée d’allocutions et des plaidoyers pour la circonstance.
(2) La visite guide de différents stands érigés autours de la piscine située dans l’enceinte de l’hôtel.

La cérémonie officielle

Plusieurs allocations ont ponctue la cérémonie sous des applaudissements frénétiques des invités présents dans la salle. Prenant la parole en premier le Gouverneur de Province, S.E JLM a donné du ton en remerciant le Chef de l’Etat Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO pour la confiance qu’il a placé en sa personne et le choix porté sur la province du Kongo central I était suivi du Secrétaire National Exécutif du PNMLS, le professeur Liévin KAPEND qui a, en même temps, dénoncé les inégalités : (au niveau d’appui, d’accès aux services de soins, envers les sans voix.. .), et exprimé sa satisfaction de voir la Société Civile s’approprier la lutte contre le VIH, par sa mobilisation autour de JMS 2021.

Tout en réitérant son engagement dans la lutte, le Professeur KAPEND, a Cependant regretté le fait que la COVID19 soit venue perturber le bon cheminement des objectifs de mettre fin à cette Pandémie d’ici à 2030. En suite vient le tour de Directrice-Pays de l’ONUSIDA, madame SUZANE KASSEDE, qui, elle a abordé dans le sens des statistiques combien alarmantes, tout en exhortant le Gouvernement à s’impliquer pour soutenir le système de communication communautaire, de enforcer et soutenir le développement communautaire pour la récolte et le référencement des données pour mettre fin aux inégalités.

Pour le PEPFAR, cette lutte doit être soutenue par toutes parties engagées, toute en précisant que « en RDC, 99.000 Congolais ont été testés au VIH, l’an passé, et que cette organisation entretient une collaboration solide ave les différents partenaires rangés dans la bataille contre le HIV. Cette intervention du PEPFAR a été suivie par celle de la représentante des PVVIH, pour ne citer que ceux-là.


Pour sa part, le RENADEF, avec à sa tête sa Coordinatrice Nationale, a été escorté par une forte équipe d’une cinquantaine des membres, qui ont fait le déplacement de Kinshasa, pour rehausser de sa présence et porter haut son plaidoyer devant les parties prenantes afin de dénoncer et de présenter des données fables récoltées sur le terrain à travers les Hub, pour alerter les uns et les autres sur le danger que court le Monde suite à la montée en flèche des cas de prévalence.

Répondant aux questions de la cellule de communication de Renadef, sur sa prise de parole à la tribune où elle a parlé au nom de toutes les organisations féminines qui œuvrent en faveur de la protection des vulnérables, et notamment en ce qui concerne les aspects VI/Tub, dans son volé Genre et Droits Humans, plaidoyer qui avait pour but de mettre fin aux inégalités. Mettre fin au sida. Mettre fin aux pandémies, Marie Zaina NYOMBO a répondu en ce terme: « Nous avons été honorées par le PNMLS pour adresser un message au nom des organisations féminines, notre message de plaidoyer était orienté au gouvernement pour l’affectation des budgets de l’Etat aux organisations féminines pour utter efficacement contre les inégalités liées au Genre, les violences sexuelles faites aux femmes et aux filles; ce qui augmente leurs vulnérabilités face au VIH et aux autres pandémies. Ceci demande une forte implication, mobilisation et une prise de conscience effective de tous les acteurs afin de mettre fin au SIDA d’ici 2030 »

Visite guide des stands
Après la longue série d’allocution, les différentes autorités ont été conviées à effectuer des visites guides autours de différents stands érigés pour la circonstance. De son côté le RENADEF avec ses belles hôtesses d’accueil, a embelli la cérémonie, partie visite, avec une bonne exposition notamment, en étalant ses projets, ses activités sur le terrain ainsi que les différentes initiatives (les habits confectionnés par les femmes et filles vulnérables prises en charge par cette organisation, et autres produits fabriqués à la main. ..), produits qui ont impressionné les autorités qui visitaient les stands. Tout ceci dans le cadre de l’autonomisation de la femme et de la jeune fille, un des leviers du RENADEF pour le prise en charge holistique et de venir en appui aux nécessiteux.

Comme quoi, à la 33ieme édition de la MS 2021, le RENADEF a assuré et rassuré. Prochain
rendez-vous, JMS 2022 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 × 13 =