Marie NYOMBO ZAINA élevée au rang d’Ambassadrice du Social et du Développement

La Coordinatrice Nationale du RENADEF a été primée, le samedi 19 Décembre 2020 pour sa lutte en faveur de femmes et de vulnérables. Elle a été élevée au rang d’Ambassadrice du Social et du Développement  lors de la cérémonie organisée à son Siège durant laquelle un prix de distinction lui a été décerné par Monsieur Berry MUTOMBO, Coordonnateur de la Société Max Agency.

La cérémonie s’est déroulée  en présence de plusieurs personnalités, notamment les Activistes des Droits de l’Homme, quelques Victimes des Violences Sexuelles et Basées sur le Genre; ainsi que d’autres invités de marque a l’instar de l’Artiste Musicien Congolais ABDALAH JAYSIX, qui s’est déplacé spécialement pour honorer cette femme de distinction.

Cette récompense est le fruit de longues enquêtes et d’investigations sur  le récipiendaire; laquelle enquête a été effectuée pendant une longue période d’observation par les Enquêteurs de cette Agence à l’insu de la personne nominée.

Notons que les critères de sélection  pris en compte par les observateurs sont que voici : Plusieurs années d’engagement dans la lutte contre les Violences Sexuelles et Basées sur le Genre et la riposte contre le VIH/Sida ; ainsi que la prise en charge psychosociale, juridique et judiciaire des Survivants de Violence Sexuelle.

Pour le Directeur de cette Agence qui s’est exprimé aux micros de la presse présente à la dite cérémonie : « il reconnait en la personne de la Coordinatrice Nationale du RENADEF un esprit d’excellence et de persévérance. D’où, il faudra reconnaître  qu’il y a des Congolais excellents, qui font bien leur travail,  et elle est parmi ces Congolais qui se distinguent ».

Pour sa part, répondant aux questions des Journalistes, la nouvelle Ambassadrice du Social et du Développement s’est exprimée en ces termes « Marie NYOMBO ZAINA est habituée aux attaques, insultes et critiques. Ce prix, laisse-moi vous le dire,  me va tout droit au cœur. Il y a ceux qui m’ont fui à cause du volontariat ou le bénévolat. Je marchais sous le soleil, sous la pluie pour chercher ce que vous  avez compris aujourd’hui que c’était une valeur. J’ai commencé ce travail, non point pour gagner des dollars mais par vocation.                           Je dédie donc ce prix à toute l’équipe du RENADEF, qui m’appuie et m’accompagne toujours dans cette longue lutte ;  sans oublier des milliers des femmes qui croupissent dans la misère et l’injustice».

Elle a tout de même reconnu que ce prix n’est pas une  réjouissance de doux repos; mais une charge qui pèse, désormais sur ses épaules, et qui la pousse à faire toujours mieux et à demeurer excellente dans cette lutte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 × 19 =