16 Jours d’Activisme de 2020, le RENADEF organise un tournoi de football afin de soutenir les actions de lutte contre violences faites aux femmes et aux jeunes filles

La communauté internationale a célébré, le 1er Décembre 2020, la Journée Mondiale de lutte contre le Sida. En marge de cette commémoration, le RENADEF a renoué avec la campagne de sensibilisation invitant ainsi les jeunes à s’abstenir de relations sexuelles précoces.

A l’occasion de  cette journée, le RENADEF a organisé, le samedi 5 Décembre 2020, au Stade Vélodrome de Kintambo, un match de football qui a opposé les Pairs éducateurs aux Mentors; avec l’appui de CORDAID/ Fonds Mondial, du PNMLS et d’autres Partenaires. Témoin de l’événement, la Coordinatrice Nationale du RENADEF, qui a donné le coup d’envoi dudit match.

Cette manifestation a été organisée dans le cadre de 16 Jours d’Activisme pour mettre fin aux violences faites aux femmes sous le thème: «Jeune lève-toi et dénonce les cas des violences dans ta communauté».

Le premier match a opposé les Pairs Educateurs entre eux et qui a eu comme score final : 3-1 en faveur de Bleus.

 Le deuxième match a, quant à lui, opposé les Mentors au Personnel du RENADEF. Au coup de sifflet final, le score a été de 1-0.

Tout s’est déroulé dans une ambiance bon enfant  à la grande satisfaction des organisateurs. Saisissant cette opportunité, les adolescents, Pairs Educateurs et Mentors, ont sensibilisé les jeunes présents au Stade Vélodrome de Kintambo au comportement sexuel responsable qu’ils doivent adopter pour se protéger contre le Sida, une maladie aux conséquences néfastes. 

Respect des mesures

A ce sujet, les différents intervenants ont insisté sur les mesures préventives à respecter pour éviter la contamination en rapport avec le VIH/Sida. Parmi ces mesures, ils ont évoqué l’abstinence et le port des préservatifs. Toujours dans le cadre de la sensibilisation, ces Pairs Educateurs sont également revenus sur les méfaits des maladies sexuellement transmissibles; notamment la blennorragie, qui est à la base de plusieurs cas de contaminations. Raison pour laquelle, ils ont recommandé aux uns et aux autres, les relations sexuelles protégées, surtout quand on sait que le taux de prévalence du sida est élevé au monde, voire en RDC.

Quant aux jeunes, on leur recommande d’éviter les relations sexuelles précoces. C’est la meilleure façon de se protéger contre le VIH/Sida et les maladies sexuellement transmissibles. Quant à elle, la Coordinatrice Nationale du RENADEF a circonscrit le cadre de la manifestation de ce jour par ces propos: « les Pairs Educateurs et les Mentors devraient multiplier les descentes sur le terrain pour lancer le message de lutte contre le VIH/Sida. Elle a ensuite attiré l’attention des jeunes sur le fait que le Sida existe et n’épargne personne ».

Par conséquent, elle a demandé à ces derniers de se protéger contre cette pandémie tout en les appelant à se faire dépister. Hormis le Sida, la Coordinatrice Nationale du RENADEF a également fait savoir qu’une autre maladie dangereuse est en train de décimer la population à travers le monde; allusion faite à la pandémie à Covid-19. Pour se protéger contre cette nouvelle pandémie, elle a invité les jeunes et autres Congolais au respect strict des mesures barrières édictées par les Autorités Sanitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 + 10 =