01 Mai : Journée Mondiale du Travail

Dans son adresse à tous les travailleurs du RENADEF présents à Kinshasa, à travers les différentes DPS dans chaque province de la RDC, et aux 350 ONGs qui composent cette plate-forme, Madame la Coordinatrice Nationale du RENADEF, Marie Nyombo Zaina a souhaité que cette journée du 1 er mai se passe dans la prière, la profonde méditation et de compassion pour les différentes victimes que le coronavirus a emporté dans l’au-delà, et à ceux qui sont encore dans les lits des hôpitaux. La journée du 1er mai, en principe, devait être un jour porte bonheur, car c’est le jour où les travailleurs se souviennent du dur labeur enduré pendant toute l’année, malheureusement les gens se trouvent être en confinement chez eux à la maison, sans travailler, à cause de la pandémie connue sous le nom de CORONAVIRUS, qui décime l’humanité.

Pour la petite histoire, cette journée est née à Chicago (Etats Unis), en 1886 suite à une revendication pour la journée de travail de huit heures ; Célébrée dans un contexte aussi particulier, cette fête de travail est dédiée à tous ceux qui, maintiennent le pays à flot et aussi à tous ceux qui maintiennent des vies humaines dans ce contexte où le monde traverse la période la plus sombre de son histoire contemporaine.

Pour Madame la Coordinatrice Nationale du RENADEF, « ce 1 er mai 2020 ne ressemble à aucun autre », je rends donc hommage, dit-elle, «à tous ceux qui, par leur abnégation, leur travail, leur volonté, mieux leur sacrifice, permettent au monde d’avancer en soulageant tant soit peu, surtout en protégeant ceux qui sont dans les souffrances, et les faibles».

Aussi, à ceux qui permettent au pays de faire face à des crises humanitaires. Je cite ici, tous les missionnaires du RENADEF, bloqués à travers toutes les provinces, et les territoires afin de lutter pour la protection des vulnérables face au VIH/Sida, à la Tuberculose au Paludisme et contre les violences

sexuelles faites à la femme et à la jeune fille, et celles basées sur le Genre, nous sommes de cœur avec vous, a-t-elle martelé. « A ceux qui luttent contre le coronavirus, qu’ils trouvent ici, tout notre soutient et nos encouragements » (fin de citation).
Pour chuter, Madame la Coordinatrice Nationale du RENADEF a souhaité prompte guérison à tous ceux qui sont en souffrance dans les hôpitaux, car, atteints par le coronavirus, et implore ainsi la miséricorde du très Haut, afin qu’ils puissent recouvrir la bonne santé. Elle exhorte par la même occasion, à tout un chacun de prendre au sérieux cette pandémie qui décime l’humanité, et demande à tous les Congolais d’appliquer très rigoureusement les différentes mesures barrières, afin de vaincre cette pandémie

Par Jean –Claude MUGALU
Chargé de communication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 × 15 =