NMF3/VIH-Tub/Hub : Atelier de Formation des Formateurs des Acteurs de mise en œuvre dans les Hubs sur les Droits Humains en liens avec le VIH et la TUB.

Il s’est tenu, le Mardi 06 Juillet 2021, dans la grande Salle de Réunion UMOJA, située dans l’enceinte du RENADEF ; le lancement de l’Atelier résidentiel de 5 Jours de Formation des Formateurs des Acteurs de mise en œuvre dans les Hubs sur les DH en liens avec le VIH et la TUB.

Ceci dans le but de permettre de concrétiser la cascade des formations prévues dans le PTB en allant de la formation des Formateurs des Acteurs de mise en œuvre aux Prestataires communautaires de terrain pour la bonne mise en œuvre du Projet VIH/TUB; qui permettra la réduction des obstacles liés au Genre et Droits Humains dans le cadre de la subvention NMF3 du FM selon l’approche « Hub » avec tous les acteurs impliqués, notamment le RENADEF, Sous-récipiendaire Spécifique et Chef de fil « HUB « ; avec la facilitation du PNLS,UCOP+,PSSP,LNAC, PNLT et l’appui du FM/PR CORDAID.  

A l’agenda de cet Atelier de Formation. qui partira du 06 au 10 Octobre 2021, plusieurs thèmes sont à développer par les différents Formateurs afin de renforcer en capacités les Formateurs pour contribuer à l’amélioration des interventions Genre et DH en liens avec le VIH et la Tub dans les Hubs. 

Parmi les modules de formation prévus, Il s’agit entre autres de maîtriser les notions sur le Genre et les DH en liens avec le VIH, la Tub et la Covid-19 ; Maîtriser la nouvelle stratégie de mise en œuvre du Projet VIH/TB, Genre et DH selon l’approche Hub axée sur la synergie des différents Acteurs impliqués ; Maîtriser l’utilisation des outils de rapportage et de collecte des données et enfin Etre à mesure de former les Acteurs de mise en œuvre des activités sur la prise en charge des cas de VSBG.

Répondant aux questions des Journalistes venus pour couvrir l’évènement, Marie NYOMBO ZAINA, Directrice du Projet du SR Spécifique Chef de file RENADEF ; s’est exprimée en ces termes : « De prime abord l’approche Hub veut que nous travaillions en synergie, avec notre partenaire le Fonds Mondial via le PR Cordaid, en fonction     d’indicateurs du cadre de performance par rapport aux différentes cibles ; avec les différents acteurs qui sont dans la Salle et qui viennent des « Villes Hubs, notamment les Acteurs des Cliniques Juridiques venus pour aiguiller les cas des victimes de violences sexuelles ; les différents Programmes Nationaux du Ministère de la Santé Publique,  tels que le  PNLS, le PNLT ; il ya  aussi des Réseaux des Para juristes,qui ne sont pas des Juristes, mais des Acteurs Communautaires qui seront capacités en Droits Humains afin d’accompagner leurs communautés dans  la dénonciation des cas de violation des Droits Humains ( Violences Sexuelles, stigmatisation et discrimination) de différentes cibles ;  y compris les Pairs éducateurs, qui auront pour rôle d’orienter les cas vers les Formations Sanitaires et les Cliniques Juridiques ».

Donc cette formation va aider les Formateurs à former à leur tour les Acteurs de terrain impliqués dans la mise en œuvre dudit Projet, afin que quand il y aura des séances de sensibilisation et le service de référencement que ces Acteurs aient le même niveau d’entendement.

Après que la Directrice du Projet du SR Spécifique Chef de file RENADEF aie circonscrit le cadre du travail, le représentant du PR Cordaid, Monsieur Jean ILUNGA a exhorté les participants en ces termes : « Il est donc important que cet Atelier nous donne la même compréhension, la même intelligence  pour fédérer toutes les parties prenantes. Il aura donc le mérite de nous couler dans le même moule ».

Pour clôturer la série d’allocution, le Directeur du PNLS,Docteur Aimé MBOYO, après avoir souhaité la bienvenue à tous les participants, il s’est acquitté de l’agréable devoir, selon lui, de remercier le SR Spécifique Chef de file RENADEF pour la réussite dans l’organisation de cet Atelier ; ensuite le PR Cordaid pour avoir mis les moyens nécessaires pour l’organisation de ces assises. Il a donné un certain nombre de considérations qui se traduisent comme suit : Nous devons mettre fin aux barrières et aux inégalités qui ne permettent pas une bonne offre de service. Nous avons pris l’engagement de travailler en synergie entre les Prestataires Sanitaires et les Partenaires Communautaires, Techniques et Financiers pour une bonne efficacité.

Poursuivant son allocution, le Directeur du PNLS a rappelé la méthodologie qui a conduit à l’élaboration du concept Hub jusqu’au niveau où il est arrivé aujourd’hui. Ce qui fait de la R.D. Congo, un pays pionnier pour cette approche « HUB » qui va inspirer d’autres pays pour son implémentation comme modèle typique. Ladite méthodologie qu’il a retracée de la manière que voici : Définir le montage de mise en œuvre (qui fait quoi) ; les indicateurs qui sont les critères d’évaluation ; ainsi que l’élaboration des outils de référencement des données. Il ne nous manquait que les Ressources Humaines de qualité, a-t-il ponctué, pour réussir l’approche Hub ; en les renforçant en capacités ; d’où toute l’importance de cet Atelier. Enfin, le Directeur du PNLS a déclaré ouverts les travaux de cet Atelier de Formation des Formateurs des acteurs de mise en œuvre dans les Hubs sur les Droits Humains en liens avec le VIH et la TUB.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 × 23 =